Mes conseils ...

L'équipement

Comment s'habiller ?
Il ne faut pas se laisser abuser par le beau temps dont j'ai bénéficié : il règne une certaine fraîcheur et la pluie s'invite sans prévenir (même les habitants le disent !). Il faut donc prévoir des vêtements chauds et un poncho suffisamment ample et long pour couvrir le sac à dos et descendre sous les genoux. J'ai fais un voyage en avril: je n'ai pratiquement pas enlevé mon anorak.

Ma liste personnelle , en plus de l'habillement ordinaire :
- des chaussures de marche,
- un bon pull, une veste imperméable, voire un anorak en hiver,
- des gants, un bonnet et une petite écharpe,
- des lunettes de soleil,
- un poncho.

Grace au Gulf Stream, Arran bénéficie d'une certaine douceur : il ne fait jamais très froid en hiver mais les températures restent modérées en été. Ma liste devra donc être légèrement adaptée selon la période retenue pour le voyage.
Pour avoir une idée de la météo, je vous propose deux sites...

En fait, il faut choisir entre la pluie ou la douceur : la saison sèche, c'est avril - mai, la douceur , c'est de mai à août , mais là, on peut être confronté à une curiosité écossaise, les midges. On trouve des cartes postales ventant les mérites de ces moucherons particulièrement voraces !. Si vous voulez en savoir davantage, et même si votre anglais est un peu rouillé, il faut faire un tour sur les quelques pages consacrées par le portail Scotweb à ces féroces diptères.

Quel matériel ?
En fait, je n'avais emporté que l'équipement habituel :
- un gros sac à dos,
- un couteau suisse (mais pour l'avion, cela peut poser problème),
- une boussole,
- des jumelles (pour l'observation des animaux),
- un appareil photo,
- un adaptateur pour les prises électriques (comment allez-vous recharger votre téléphone portable ?),
- une carte détaillée : l'office du tourisme en vend.

L'île est couverte par les réseaux de téléphonie mobile. On peut donc emporter son portable, mais attention au prix des appels vers la France: environ 0,5 € la minute !

On ne fait pas de feu en plein air, il est donc inutile d'emporter un réchaud.

Le ravitaillement

Il se fait principalement à Brodick. C'est là que se trouve les deux supermarchés.
Les traditions se perdent: le supermarché Co-op est ouvert 7 jours sur 7, de 8 heures à 22 heures (il ferme un peu plus tôt le dimanche).

Il y a un autre Co-op à Lamlash.

Dans les autres villages, il y a généralement une boutique faisant un peu tout, même la Poste...

Il faut donc bien s'organiser pour préparer un pique-nique.

Les repas

Pour le petit déjeuner, pas de problème, il est fourni avec le lit (Bed and Breakfast).
Le petit déjeuner est copieux, très copieux. Il se décline en trois parties :
- des céréales et un jus de fruit, histoire de laisser à la maîtresse de maison le temps de préparer...
- une "assiette chaude". Sur une assiette, on voit arriver un oeuf avec du bacon ou des petites saucisses, une gauffre de pomme de terre ou d'autres légumes tels que champignon, tomate.
- du pain grillé avec du beurre, de la confiture et du miel.
Le tout arrosé de thé ou de café, voire de chocolat.

Autant dire qu'on est armé pour la journée. Une seule ombre au tableau : dans un B & B, le petit déjeuner n'est généralement pas servi avant 8h30. Il ne faut pas avoir des projets trop matinaux.

A midi, un petit pique-nique fait l'affaire. Vu le petit déjeuner, cela se comprend facilement.

Pour le soir, Arran offre de nombreux restaurants, mais les tarifs sont élevés. La formule la plus économique, c'est une salade ou un plat garni dans un pub. C'est généralement copieux, avec l'ambiance en plus ! On peut dîner à partir de 18 heures. Le service peut être assuré jusqu'à tard dans la soirée.

Dans les pubs, on se cherche une place, on va au comptoir passer sa commande et on la paie avant de la rapporter à sa table. Cela simplifie le service et élimine les contestations. S'il s'agit d'un plat, il vous sera servi sur le comptoir ou à table.

Pour se faire une petite idée avant de partir, pourquoi ne pas passer une soirée dans un pub écossais. Deux adresses à Paris, dans le quartier St Paul :

 

Auld Alliance,
80 rue François Miron

 

 

 

The pure malt,
4 rue Caron

 

Si votre ville n'en accueille pas, je vous signale que les pubs irlandais sont assez proches, même si le whisky (écossais) laisse la place au whiskey. La différence ne tient pas qu'à l'orthographe, l'essentiel réside dans la triple distillation !

L'hébergement

Il y en a pour tous les budgets, de l'hôtellerie de luxe (Brodick, Blackwaterfoot) à l'auberge de jeunesse (Lochranza) en passant par les Bed and Breakfast (B & B) . Mais attention, les prix annoncés s'entendent par personne : un séjour en famille peut revenir très cher.

L'office du tourisme peut fournir des adresses, mais le plus simple, c'est de rechercher les petits panneaux placés par les propriétaires. L'accueil est aimable, voire cordial.
Dans les chambres, il y a toujours de quoi faire ... du thé !
A Lochranza, la maîtresse de maison m'a prévenu que, vers 22 heures, elle et son mari prendraient du thé et que je pourrais me joindre à eux. J'ai décroché vers 1 heure du matin !

En semaine, en basse saison, on trouve de la place facilement. Il faut faire attention le week end et réserver, surtout dès les beaux jours : Arran est un lieu de villégiature où l'on vient dès que la météo annonce du beau temps.

La santé

Plusieurs médecins exercent sur l'île.
De la petite chirurgie est possible. Il y a un petit hôpital à Lamlash. Autrement, les cas sérieux sont dirigés sur les hôpitaux du continent.
Il y a également un dentiste.
Pour visiter le site des personnels de santé, cliquer ici.
Pour la phararmacie, il y a ce qu'il faut à Brodick. On trouve même de la "petite pharmacie" en grande surface. Certains produits sont distribués sous la marque du magasin !

Quel budget ?

Les deux postes principaux sont le transport et l'hébergement.

Le transport.
Actuellement les tarifs les plus économiques
étaient ceux proposés par Ryanair qui assurait des liaisons quotidiennes de Beauvais à Prestwick mais cette desserte n'est plus assurée depuis 2014.

Reste la possibilité d'un trajet en deux vols avec une escale avec Ryanair ou de passer par Glasgow avec une autre compagnie.

L'hébergement.
Pour un B & B ou un Guest house, un prix de
35 à 50 £ assure une prestation de qualité. Les montants s'entendent par personne et par jour. Pour un couple, cela peut encore aller, mais en famille avec des enfants, il faut plutôt envisager une location meublée.

Les repas.
Entre un pique-nique à midi et un plat garni dans un pub le soir, prévoir 15 - 20 £ par jour.

Les distributeurs de billets
Il y en a un devant chacune des deux banques à Brodick, un dans le magasin Co-op et un autre à Kildonan dans le hall du Kildonan Hotel.

A vélo ?

Il est possible de louer des vélos à Brodick, Lochranza, Lamlash et Whiting Bay. Mais il faut une bonne pratique pour se lancer dans un tour d'Arran : si les distances ne sont pas importantes, l'île est loin d'être plate !

A mon avis, la marche et le bus permettent une découverte de l'île dans d'excellentes conditions.

Le whisky

Arran est en Ecosse, et le whisky est donc une des spécialités locales. La visite de la distillerie de Lochranza doit être au programme.
Pour ce qui est de la consommation, une fiscalité locale lourde tempère les ardeurs : le whisky coûte plus cher qu'en France. Sauf à vouloir rapporter un souvenir original d'Arran, déguster à la distillerie ou dans un pub.

Attention, on ne boît pas de boissons alcoolisées dans les lieux publics. Il y a des pubs pour ça ... Ils sont nombreux et accueillants.
De toute façon, il faut consommer avec modération.

A lire avant de partir

Tous les guides sur les îles britaniques ou l'Ecosse consacrent quelques pages à Arran et s'accordent pour reconnaître qu'elle constitue une Ecosse en miniature. Chacun choisira selon ses goûts.
Pour ma part, j'ai parcouru toutes les brochures offertes par
VisitScotland, le Scottish tourist board et j'ai emporté le Guide du routard.

- L'Ile noire, l'album de Tintin (éd. Castermen). L'édition publiée dans les années soixante a été remaniée d'après les photos rapportées par un collaborateur d'Hergé.

Géo, le numéro hors série (novembre 2000) : Tintin, grand voyageur du siècle. On lira avec plaisir l'article consacrée à l'Ecosse : la présentation de Michael Farr et de Jean Michel Labbat est un régal.

- Les silences de Dieu. Dans ce roman, publié au printemps 2003, Gilbert Sinoué situe une large part de l'action à Arran et à Glasgow.

- Sept coeurs d'Arran. La nouvelle aventure d'Algernon Woodcock (mai 2004). Une BD de Gallié et Sorel, chez Delcourt. Le dessin est très travaillé, mais il faut pas mal d'imagination pour reconnaître l'île.

Bien entendu, l'Ecosse a une littérature abondante, poétique avec Robert Burns, historique avec Walter Scott ou gothique avec James Hogg.

 

 

 

 

 

 

Robert Burns (1759 - 1796) est un des plus célèbres poètes écossais
Né à Alloway (sur le continent, à quelques kilomètres d'Ayr), il a marqué toute la région.
C'est à proximité de l'aéroport de Prestwick : une extension d'une journée peut être envisagée.

 

Son anniversaire, le 25 janvier, est commémoré par des "Burns suppers": il s'agit de dîners réunissant bonne cuisine, littérature et musique.

Walter Scott (1771 - 1832). Après une période consacrée à la poésie, il s'est tourné vers le roman historique. Il explore l'Ecosse, l'Angleterre (Ivanhoé) et le France (Quentin Duvard) du Moyen Age au 18° siècle.

 

 

 

James Hogg (1770 - 1835), surnommé le berger d'Ettrick.
Ce berger autodidacte, découvert par Walter Scott, est l'auteur de
Confession d'un pécheur justifié.

 

A lire dès l'arrivée

Pour tout savoir de la vie de l'île d'Arran, il faut se procurer The Arran Banner : c'est le journal local. Publié chaque semaine, il est en vente partout.

Accueil