Urie loch-Glenashdale falls

A la sortie de Lamlash, je me suis dirigé par la forêt vers Monamhor en empruntant le chemin pour VTT (en fait une route forestière) puis les sentiers vers le massif de Tighvein.
Dès qu'on quitte la "route", le balisage est léger et les sentiers sont assez raides.
Bien que le risque de se perdre soit quasi nul, j'ai assuré le début de ma progression à la boussole. Une fois la forêt traversée, le chemin est net mais franchement raide :
la montagne n'est pas bien haute (400 - 450 m), mais il ne faut pas perdre de vue que le village est au niveau de la mer.
  (c) ThB
   

Lamlash

 
Pour protéger la végétation des moutons et des cerfs, de très grandes zones sont clôturées.
Les chemins sont barrés, mais les promeneurs peuvent passer grâce à divers dispositifs : échelle, escabeau ou, comme ici, sas...
 
     

(c) ThB
  Ce lac est entouré d'une vaste lande couverte de bruyère.

A 400 m, les nuits sont encore fraîches début avril.
Abritée du soleil, la partie sud du lac est encore gelée et, tout autour, la terre et les bruyères sont couvertes de givre et crissent sous mes souliers.

Urie Loch ( 400 m )

   
     
Il ne faut pas couper à travers la lande pour redescendre, mais bien suivre un chemin... pour pouvoir franchir la clôture.

Revenu sur la "route", j'ai repris la direction de Whiting Bay, de nouveau à travers la forêt.

     
Suivant les indications, j'ai rejoint la cascade de Glenashdale. C'est un parcours très agréable.
Agrandir la photo
  (c) ThB
  Un petit pont permet de franchir la rivière.

La cascade de Glenashdale

Un belvédère permet de profiter pleinement de la vue

Le sentier ramène vers Whiting Bay..

 

Accueil